Rechercher
  • Lauren Valeggio

Airbnb, 5 astuces pour bien démarrer

Il y a un peu plus d'un an maintenant, mon mari et moi-même avons voulu investir, pour construire un patrimoine tout en ayant un retour sur investissement immédiat. C'est donc tout naturellement que nous avons pensé à investir dans de la pierre (investissement sûr et durable), mais à but locatif. C'est le meilleur moyen pour ne pas sentir le poids d'un crédit puisque le bien s'autofinance.

Nous avons opté pour du Airbnb, les locations saisonnières ont l'avantage de laisser le logement libre à certaines périodes de l'année (pratique pour la famille et les amis en visite!) et ont aussi (avouons-le) un meilleur rendement.


Oui mais attention... ce n'est pas parce que nous souhaitions acheter pour louer que nous envisagions d'acheter n'importe quoi. Trop de personnes pensent que "tout" se loue, notamment parce que nous sommes sur la Côte d'Azur.

Il n'était pas question pour nous de rénover une remise sans fenêtre et humide, un 15m2 (plus petit qu'une chambre d'hôtel) ou encore un studio avec vue sur le mur de l'immeuble en face.

Nous avons fait une liste de ce que nous aimerions trouver lors de nos propres vacances, de ce que les personnes rechercheraient en venant dans notre région et de ce qui pourrait leur faire plaisir.

Au final, notre liste pourrait s'appliquer à n'importe quelles villes du monde et voici donc 5 tips à prendre en compte si vous souhaitez vous lancer dans l'aventure Airbnb:


1. La position :


En vacances, s'il y a bien quelque chose que nous ne voulons pas, c'est galérer!

Se retrouver dans un très joli cadre mais loin de tout, où il faut prendre la voiture ou les transports à chaque déplacement : très peu pour nous. Nous préférons louer plus petit mais en plein centre ou coeur historique de la ville. C'est ce que nous avons par ailleurs fait lors de nos précédents voyages, que ce soit à Lisbonne, Londres ou même à Miami.

Nos recherches se sont alors orientées sur la Vieille Ville de Menton, à la fois proche de la zone piétonne (avec ses commerces, cafés et restaurants) et proche de la plage. De préférence à proximité de la Basilique Saint-Michel (qui, cela dit en passant, a été entièrement restaurée pendant la période de nos travaux et qui accueille tous les ans un magnifique festival de musique classique à ciel ouvert!).




2. La vue :


Autre critère : le panorama.

Il est faux de penser que les voyageurs passent tout le plus clair de leur temps dehors et que de ce fait, ils peuvent parfaitement se satisfaire d'un logement avec vue chez le voisin... Non! Peu importe que ce soit sur des toits, sur des champs à perte de vue, sur la mer ou les montagnes, la vue doit être dégagée et agréable. C'est un critère e.s.s.e.n.t.i.e.l ! D'ailleurs dans le top 10 des Airbnb les plus likés sur Instagram, 8 sont des photos où la vue est mise à l'honneur.

Ne me croyez pas ? Cliquez et vérifiez.




3. Un intérieur bien pensé:


Une fois la position identifiée et le fait d'être d'accord sur la recherche d'un bien avec vue, on s'est demandé ensuite quel type de logement pourrait plaire à nos voyageurs.

Grand? Petit? Avec une chambre séparée? Ou bien deux?

À vrai dire, tout ceci n'est qu'une question de budget, et il était clair que nous allions devoir tabler sur un petit appartement avec une seule chambre, voire pas du tout...

La chose qui me tenait à coeur, c'est qu'il soit suffisamment modulable pour pouvoir bien l'agencer et bien l'équiper afin que nos guests (comme on les appelle dans la communauté Airbnb) ne manquent de rien.

Hors de question qu'ils se gênent dans un petit espace, qu'ils se douchent dans une cabine digne des apparts de ski des années 70' ou qu'ils fassent cuire leur plat sur un réchaud comme au camping.

Pari gagné lorsque nous avons trouvé notre petit 26m2.

Les pièces étaient assez carrées, l'appartement traversant.

Même si nous devions tout réorganiser, nous allions pouvoir gérer les volumes afin que tout le monde ait son espace (bon, en même temps, c'est notre métier_aucun mérite là-dessus) et par conséquent, passer des vacances sans se disputer...


Vive donc la cuisine et ses 2m57 linéaires, ainsi que la douche de 120x90cm!



Pour que le volume soit agréable, nous avons volontairement renoncé à une chambre à part entière mais nous n'avons pas fait de compromis sur la literie! Exit l'idée du canapé convertible (où l'on dort mal et qu'il faut sans cesse ouvrir et fermer), nous avons organisé l'espace comme une grande chambre d'hôtel avec un lit de 160x200.



Nous avons aussi pensé au moment (crucial pour nous) des repas. Il n'y avait pas d'autre endroit possible selon nous que face à la mer. Dîner en observant le coucher du soleil est un luxe que l'on n'a pas souvent. Nous nous devions de l'offrir à nos voyageurs.





4. Une décoration soignée:


Nous n'avons pas non plus fait de compromis sur la décoration.

Louer un appartement froid et impersonnel n'était pas envisageable. La maison est tellement importante pour nous, que vous voulions offrir aux voyageurs un intérieur douillet, cosy, dans lequel on se sent bien et que l'on hâte de retrouver le soir après une journée de découverte des environs.

Vous allez me dire : oui mais (ah ce "mais"!) la décoration est un nid à poussières!

Pas forcément... Il est vrai que nous avons limité les objets pour ne pas laisser la poussière s'accumuler même si le ménage est fait scrupuleusement entre chaque passage et même parfois pendant le séjour si la location excède une semaine. Aussi parce que nous sommes relativement minimalistes sur ce point et que nous n'aimons pas les accumulations.

Mais personnellement (fait purement féminin) je ne pouvais pas renoncer aux jolis coussins et plaids moelleux, ainsi qu'aux tapis accueillants... Je les ai donc tout simplement achetés en double pour pouvoir les inter-changer et avoir le temps de les faire nettoyer. Ou bien je les ai choisis lessivables pour une propreté irréprochable et dans des matières à séchage rapide (comme les tapis en polypropylène).


De nos jours, il est très facile de trouver des accessoires de décoration, même textiles, lessivables, lavables en machine à 60, voire 95°, de styles différents, à petits budgets (donc facilement remplaçables en cas de catastrophe). Et près de chez soi (pour un achat dernier minute qui sauve la vie).


Aucune excuse donc! Juste un peu d'imagination et de créativité!





5. Une vocation :


Enfin, dernier point de cette liste, mais pas des moindres : ce que j'appellerais "la vocation".

Comme dans toute entreprise, si le but final est seulement financier, désolée de vous le dire mais vous ne parviendrez pas à développer votre activité.

Il faut aimer ce que vous faites avant tout. Pour que cela se ressente, pour que cela fasse la différence avec les autres propriétaires, pour que les voyageurs se sentent bien, en parlent à leurs amis et reviennent avec plaisir.


Il y aura toujours autour de vous quelqu'un qui aura un appartement plus grand, mieux équipé, ou tout simplement moins cher.

Mais la grande différence que vous pouvez offrir à vos guests est... vous-même! Votre personnalité, votre enthousiasme, votre empathie, l'accueil que vous leur réservez: tout cela compte autant (si ce n'est plus) que tout le reste.

Vous ne devez surtout pas être de nature irascible ou impatiente...parfois les arrivées sont retardées et se passent au beau milieu de la nuit. Vous devez en être conscients et vous y préparer. Si l'attente est longue pour vous, imaginez la leur! Après un périple (souvent d'une journée), les voyageurs espèrent seulement poser enfin leurs valises... et non pas se retrouver face à un hôte clairement contrarié!


Vous devez donc être naturellement accueillants, aimer rencontrer des gens de tous horizons, échanger avec eux. Vous devez être disponibles, réactifs, bien organisés aussi je dirai, polyvalents, positifs et... et souriants!


"Nous ne saurons jamais tout le bien qu'un simple sourire peut être capable de faire." (Mère Teresa)





15 vues

Maison Martin
7 impasse Botta
06500 Menton

© 2020 by Lauren Valeggio

  • White Instagram Icon